9 qualités obligatoires pour devenir un excellent joueur

Il y a un nombre incalculable de style de joueurs de poker. Cependant, tous les excellents joueurs ont en commun leurs qualités. Cela étant dit, que vous soyez un joueur large ou serré, agressif ou passif, vous aurez besoin des mêmes qualités pour devenir un excellent joueur de poker. Retrouvez ci-après les 9 qualités obligatoires pour devenir un excellent.

Si tu n’as pas ces 9 qualités, tu es mal barré

#1 Mathématiques

Il vous sera impossible de devenir un joueur gagnant sur le long terme si vous ne connaissez pas vos mathématiques du poker. En effet, vous devez savoir que vous avez environ 1 chance sur 8,5 de toucher un brelan au flop lorsque vous avez une paire en main. Votre tirage couleur au flop sera complété à peu près une fois sur trois d’ici la rivière.

Vous devrez être en mesure de calculer votre nombre d’outs (le nombre de cartes qui amélioreront votre main) et de calculer la cote du pot.

#2 Discipline

A une table de poker, vous êtes en mission. La table sera remplie de fishes qui sont là pour s’amuser et passer un bon moment, ressentir des sensations fortes. Vos sensations fortes, vous vous les payerez à la fin de la partie avec leur argent.

Ne prenez jamais vos adversaires de haut en élargissant votre sélection de main de départ, ou alors ce risque devra être calculé. Ne dérogez pas à vos principes et faites en sorte d’extirper un maximum d’argent avec le sourire à vos adversaires sans leur gâcher leur plaisir. Ne commencez pas à commenter leur manière de jouer quand il vous craque vos grosses mains. « QUOI??? COMMENT PEUX-TU ME PAYER UN 3BET AVEC TA MERGUEZ?? ». Tôt ou tard, les jetons reviendront dans votre direction. Inutile de leur donner des conseils. Votre but n’est-il pas de leur prendre leur argent? Pourquoi donc les rendre meilleurs et rendre votre mission plus difficile?

Un joueur discipliné aura également la sagesse de s’arrêter quand tout va mal. Il reconnaîtra qu’il est en plein tilt et s’éloignera de la table.

Le joueur parfait qui ne fait jamais d’erreur n’existe pas. En revanche. le joueur discipliné quiapprend de ses erreurs existe. Et c’est un excellent joueur.

 

#3 L’observation

Vos adversaires laissent transpirer un nombre incalculable d’information. En les observant, vous serez en mesure de définir leur style et leurs habitudes de jeu. Vous pourrez ainsi exploiter leurs failles. Pour cela, il vous faudra conserver un niveau de concentration important. Vos adversaires varient également leur jeu et s’adaptent aux différentes situations. Eux aussi vous observent. compte tenu de ce qui précède, soyez vigilant.

#4 Rester maître de ses émotion

Il y a deux composantes qui s’entrechoquent : les statistiques et le hasard. Vous passerez par différents états d’âme. De la colère à l’extase en passant par le doute et l’impuissance. Il vous sera compliqué de ne pas vous laisser influencer par ces montagnes russes émotionnelles. Pourtant vous devrez garder le contrôle de vos émotions sous peine de vous laisser submerger. Votre tapis pourrait y passer. En restant maître de vos émotions, vous serez en mesure de prendre les décisions optimales.

Les pros ne tiltent pas. Ils comprennent le principe de la variance. Un vilain bad beat sera immédiatement effacé de la mémoire dès la donne suivante.

#5 Capacité à varier son jeu

En variant votre jeu, vous deviendrez imprévisible et difficile à lire. En revanche, en jouant de manière ABC, vos adversaires liront en vous comme dans un livre ouvert.

Poussez vos adversaires à l’erreur, semez le doute en eux, bougez-les en dehors de leur zone de confort. Ils en perdront la tête… et leurs jetons

#6 Faculté d’adaptation

En fonction des forces et des faiblesses en présence à table, vous devrez adapter votre façon de jouer. C’est-à-dire vous devrez déceler les points faibles de vos adversaires et les exploiter. Jouez à l’inverse du style de la table. Serrez votre jeu à une table avec des joueurs plutôt larges et inversement.

Vous devrez également adapter votre jeu en fonction de votre stack. En effet, on ne joue pas de la même manière avec 10, 35 ou 100 big blinds.

Enfin, vous devrez aussi composer avec les différentes étapes du tournoi. On joue de manière différente dans les premiers niveaux ou encore à l’approche de la bulle en mettant la pression sur les petits et moyens stacks ou en table finale.

#7 Être un bon gestionnaire

En tant que bon gestionnaire, vous devez prendre de nombreux paramètres en considération. Avant de prendre une décision, vous devrez notamment mettre en rapport le facteur risque avec le gain éventuel. La gestion de votre stack sur la longueur d’un tournoi n’a plus de secret pour vous. De plus, vous avez une gestion de bankroll optimale. Vous ne jouez qu’avec l’argent que vous pouvez vous permettre. Vous jouez sans pression financière. Cette pression pourrait altérer votre prise de décision.

#8 Psychologie

Je-sais-que-tu-sais-que-je-sais-que-tu-sais. J’adore cette aspect du jeu! Les 3 questions principales qui vous taraudent :

  1. Quelle est la main de mon adversaire?
  2. Quelle est la main sur laquelle mon adversaire me met?
  3. Quelle main pense-t-il représenter?

En trouvant les réponses à ces 3 questions, vous aurez un avantage non-négligeable sur votre adversaire. En variant votre jeu, vous compliquerez la tâche de votre adversaire qui lui aussi s’efforcera à trouver ces 3 réponses.

#9 Soif d’apprendre

Bon nombres de vos adversaires jouent un poker très basique. Ils jouent leurs cartes, les cartes communes, ne bluffent jamais et basta. En étudiant le poker, vous pourrez ajouter des cordes à votre arc. Ainsi, votre lecture de votre adversaire sera sensiblement améliorée. Vous apprendrez par ailleurs différentes stratégies pour exploiter leurs faiblesses que vous mettrez peu à peu en application.

Il y a plusieurs façons de s’améliorer. Octroyez-vous régulièrement un peu de temps pour étudier.Il existe par exemple de nombreux livres de poker qui vous seront d’une grande aide. Habituellement, les thématiques abordées sont traitées de fond en comble. Après tout, à l’école on apprend avec des livres, non? Discutez des mains avec d’autres joueurs, analysez vos coups en les répertoriant dans un petit calepin. Consommez des vidéos et lisez des articles de stratégies ou encore des interviews.

Knowledge is power. La connaissance est le pouvoir.

Et vous?

Parmi ces qualités pour devenir un excellent joueur de poker, quelle est la plus importante ? 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : Lun 02 Jan 2017